MIKAO USUI, SA BIOGRAPHIE.

Mikao Usui

Que savons nous véritablement de Mikao Usui?

Nous sommes le 15 août 1865, Mikao Usui naît dans le village
de Taniai de la province Yamagata, au Japon.
Mikao Usui faisait partit d’un milieu aisé, qu’il eut un nom de famille en est la preuve, car cela ne fut accordé aux gens du peuple qu’a partir de 1870.
LE CLAN USUI
Selon le Mémorial de Mikao Usui, le célèbre Samouraï Tsunetane Chiba (1118-1201) était un ancêtre de Mikao Usui.
Récemment, Hiroshi Doï révéla que cette information était incorrecte et qu’en fait Mikao Usui était un descendant de Toshitane Chiba, un autre célèbre Samouraï, « Seigneur de la Guerre », du XIVe siècle.
En 1551, ce dernier fit la conquête de la cité d’Usui dont sa famille prit le nom par la suite.

Que Mikao Usui descende directement de Tsunetane ou de Toshitane, ou des deux, de toute façon, il appartenait au clan Chiba. Le nom du père de Mikao Usui était Uzaemon, sa mère appartenait
à la famille Kawai. Il eut deux frères : Danya et Kuniji qui devinrent respectivement médecin et policier, et une soeur qui était l’ainée, Tsuru.
Il se maria, en 1906 à l’âge de 41 ans avec Sadako Suzuki, ils eurent deux enfants, un fils Fuji (1908-1946) et une fille Toshiko (1914-1935).
« Pendant sa jeunesse on le dit travailleur et courageux. Une fois arrivé à l’âge adulte, il se rendit en Europe, en Amérique puis en Chine ou il étudia. Il avait des goûts éclectiques et aimait lire. Il s’adonnait à la lecture d’ouvrages d’histoire, de médecine, à celle des Écritures bouddhistes et chrétiennes et s’intéressait de près à la psychologie, au Taoïsme et même aux arts divinatoires, à la magie et à la physiognomonie. » (Extrait de la stèle du mémorial de Mikao Usui de 1927)

En fait la seule source de renseignements dont on soit certain c’est ce qui est écrit sur sa stèle funéraire.
Mikao Usui, le personnage le plus connu dans le monde du Reiki est celui le plus inconnu sur le plan de sa vie personnelle, donc pour nous, son histoire est reliée à l’évolution du Reiki, ainsi qu’à ses partenaires, maîtres et élèves et aux récits des personnes qui l’ont côtoyé. C’est au travers de cela que l’ont peut en filigrane
imaginer qui il était. John Lee Shimoda, dans son blog, nous dit qu’il a eu un parcours de shaman, il nous dit qu’il était considéré comme un grand Reinosha, et qu’on le nommait « Chojin Teki Reinosha », nom que l’on donne à une personne douée de capacitées supranormales ou extra sensorielles, Mais Je n’ai pas trouvé d’autres documents corroborant ces affirmations.
Il est dit que pendant la période allant de 1888 à 1892 à la suite d’une épidémie de choléra, Mikao Usui contaminé, aurait eu une expérience de mort imminente (NDE) dans laquelle il dit avoir eu des visions de Mahavairochana Bouddha, ce serait à la suite de cela que Mikao Usui-Sensei se serait converti au Bouddhisme Tendaï, et qu’il aurait reçu la capacité du Reiki.
Aux alentours de 1914, c’est apparemment la date indiquée dans deux différents livres japonais sur le Reiki, selon Dave King de l’Usui- Do, cette date est aussi citée par Tatsumi-San qui dit avoir été l’un des étudiants d’Hayashi-Sensei, que Mikao Usui-Sensei déclare avoir commencé sa formation de plusieurs années dans l’École Zen entre 1914- 1918 et 1919 (ce qui pourrait expliquer sa volonté de faire un jeûne et une retraite à un moment donné de sa vie sur le Mont Kurama).
Il fut le secrétaire particulier de Shinpei Goto, (1857-1929) médecin et homme politique qui occupa la fonction de Gouverneur de la Compagnie Nationale des Chemins de Fer de Mandchourie, et qui devint en 1920, Maire de Tôkyô, personnage étonnant, premier chef Scout du Japon.
En 1922 Mikao Usui décide en accord avec son maître Zen, d’un jeûne sur le Mont Kurama, et c’est à l’issue de ces vingt et un jours de jeûne qu’il reçut ce qu’il en espérait : « l’Anshin Ritsumei » : l’Illumination.)
Ayant atteint la « compréhension ultime », et réalisé l’Unité, la Connaissance du sens de son existence, Mikao Usui redescendit dans la vallée et chemin faisant s’aperçu qu’il pouvait se guérir et guérir des personnes rencontrées qui avaient une souffrance physique.
Il entre alors dans sa « légende personnelle ».
Mikao Usui décide à l’encontre des coutumes japonaises de transmettre sans distinction, à toutes personnes qui le souhaitaient cette capacité à soigner et non de garder ce don uniquement pour
son clan ou sa famille.
Avant cette date, il est dit qu’il avait pratiqué et enseigné son propre système de développement personnel et spirituel incluant certaines pratiques énergétiques. Il est à noter que le système Usui peut effectivement avoir été fortement influencé par la philosophie de l’Omoto Kyo qui est un groupe spirituel fondé en 1892, dont les personnages les plus célèbres sont  Deguchi Onisaburo, et le  fondateur de l’Aïkido: Morihei Ueshiba,
Apparemment, à l’époque il n’avait pas vraiment donné de nom à son système, il l’appelait : « Ne Usui » ou « Usui-Ho »
Les Gokaïs (les Cinq Préceptes) qu’il inclura dans son enseignement sont issus d’un livre : Kenzon pas Gebri écrit par Dr Bizan Suzuki (publié en mars 1914) :

« Juste pour aujourd’hui, ne vous fâchez pas, n’ayez pas peur,
soyez honnête, travaillez dur et soyez bon envers les autres. »

En 2003 à l’issue de la rencontre « Usui Reiki Ryoho Internationale» au Danemark M. Doï a expliqué l’utilisation du mot « Reiki » utilisée par Usui Sensei.Il  dit : Le mot « Reiki » est souvent utilisé par des thérapeutes spirituels durant
l’ère Meiji (1868-1912), l’ère Taisho (1912-1925) et Showa (1926-1988)
Beaucoup de gens ont utilisé l’expression « Reiki Ryoho » pour se référer à leurs thérapies, et l’expression « Reiki Ryoho » n’est pas celle d’Usui Sensei.
Le terme exact concernant la méthode et utilisé par Mikao Usui à partir de 1922 est : Usui Reiki Ryoho.
La première personne à employer le terme Reiki Ryoho en termes de thérapie fut Mataji KawaKami, qui publia en 1919 « Reiki Ryoho to sono Koka » (Reiki Ryoho et ses effets. Cependant, aujourd’hui, le terme « Reiki Ryoho » fait presque exclusivement référence à « Usui Reiki Ryoho ».
Nous sommes en avril 1922, Usui-Sensei ouvre son premier centre  à Harajuku, Aoyama, Tokyo.
Sa « devise » pour le centre de formation était :

« L’UNITÉ DE SOI AU TRAVERS DE L’HARMONIE ET DE L’ÉQUILIBRE »

La Reiki Ryoho gakkai (association ou société) voit donc le jour et sa structure se mettra en place, les « Cinq Préceptes » seront la base de son enseignement. Les symboles viendront deux ans plus tard, Ils permettront de « fixer » dans l’esprit du pratiquant l’énergie s’y afférant. Puis l’enseignement des poèmes de la forme Waka écrits par l’Empereur Mutsuhito seront chantés à tous ses ateliers, sons-racines binaires développant certaines énergies « sons-racine » reliés à des centres émotionnels.
En 1923?  Mikao Usui a déclaré avoir mis en place un système d’échelons utilisés par Jigoro Kano (créateur du Judo). Les niveaux du système original « Usui-Do » sont alors créés : ces symboles se retrouvent dans l’ancien Bouddhisme Tendaï, forme originelle du Taoïsme, source d’inspiration de Mikao Usui.
On sait qu’au début, quand Mikao Usui transmettait le Reiki à Tokyo, il n’y avait ni rituel ni procédés particuliers, il posait ses mains sur vous, jusqu’à ce qu’il décide qu’à votre tour vous étiez aussi un enseignant.
Les positions des mains dans le soin ont beaucoup changé depuis Mikao Usui, lui, plaçait ses mains seulement sur les points douloureux. Cette méthode fut utilisée par la suite en suivant les méridiens et les canaux énergétiques de l’acupuncture chinoise par appositions et pression ou frottements.
C’est en 1923 à Taniai, village de Mikao Usui, qu’un Torii (porte) à l’entrée de l’Amataka (sanctuaire) est érigé, sa soeur et son frère en posèrent la première pierre. Le nom de la famille y sera gravé ce qui montre son appartenance au Bouddhisme Tendaï.
1923, c’est lors du tremblement de terre de Kobé, (un séisme de magnitude 7,9 sur l’échelle de Richter), que Mikao Usui et ses élèves n’économisant pas leur force pour soigner les blessés, par leur dévouement et les bienfaits de leurs méthodes, feront connaître le Reiki dans tout le japon, installant ainsi sa renommée.

L’initiation à la Maîtrise, au début aurait été donnée à un petit nombre, après avoir fait des Shihan (maîtres) comme Eguchi, Hayashi et d’Ushida le professeur principal, Mikao Usui dans son Dojo aurait ensuite été plutôt un observateur-superviseur, veillant de près sur ses élèves, plutôt qu’un praticien assidu, d’après Tatsumi-san. En 1996 Mélissa Rigall rendit visite à un homme très âgé ayant connu Mikao Usui : Tatsumi-san, qui se rappelait avoir vu deux Amiraux à la retraite donnant des soins à la clinique : Ushida et Taketomi. C’est à ce moment qu’il y eut un changement soudain dans la nature et la structure de la formation dispensée au centre, dit-il. Ce système, apparemment basé en partie autour des concepts de guérison, à l’image d’Eguchi avec l’apposition des mains et l’utilisation de plusieurs techniques de Ki (qu’il développa dans son livre), aurait été désigné comme étant la « Usui Reiki Ryoho » par les officiers de Marine.
À cette époque certains des maîtres formés par Mikao Usui commencèrent à créer leur propre École dont plus particulièrement Kaiji Tomita et Chujiro Hayashi.

Il y a donc deux branches ! la Traditionnel dont les enseignants sont issus de Mikao Usui sans passer par Madame Takata et S. Hayashi  ( le Gendaï par Hiroshi Doï); et la branche Occidentale issue de madame Takata, qui nous vient des Etats Unis.

Mikao Usui quittera notre monde en mars 1926, ayant fait un nombre incalculable d’élèves et de nombreux maitres.

http://www.gendai-reiki.fr/